C’était parfois à … (, ah) + physique "secoua l'enfant par les oreilles" (l. 23-24), - réponse extrêmement brève, un seul mot "Stromboli" (l. 25), qui provoque un effet grandiose. Leur voyage les entraîne au plus profond des strates géologiques, aux origines obscures du Cosmos: «Les siècles s’écoulent comme des jours! En lui faisant trouver bon : … Le caractère authentique de ce récit permet au lecteur de trouver ces éléments réels encore plus incroyables. Par rapport à l’inspiration la plus fréquente dans l’univers de Jules Verne, à son didactisme habituel, le lecteur se trouve ici profondément dépaysé. 1) Le plus intéressant dans les voyages, ce sont les gens et les choses simples. Tout d'abord, il commence par aborder un sujet qui effraie généralement les Occidentaux : les maladies exotiques, en particulier la malaria. Chapitre 27 . Problématique : En quoi ce récit révèle-t-il des découvertes de plus en plus extraordinaires ? Dans Voyage au centre de la Terre, l’auteur imagine une expédition jusqu’au cœur de la planète. Toute la structure de ce roman d’aventures s'apparente à celle du conte. 4. Ains : mais. Il prend ainsi le contre-pied des habitudes occidentales. Les premières pages du Voyage au centre de la Terre introduisent le lec-teur dans une intrigue étroitement liée à un cadre réaliste. Problématique : Quels sont les enjeux de la mise en fiction de la science dans l’œuvre de Jules Verne ? Il s’agit du troisième volume des Voyages extraordinaires.Jules Verne s’inspire de nombreuses sources scientifiques qu’il cite au cours de son œuvre et du roman d’aventures de George Sand Laura : Voyage dans le cristal.Ainsi, Voyage au centre de la Terre se situe entre science et fiction. L’aventure aura en fait correspondu à la durée d’une maturation nécessaire pour Axel, qui décrit au début du roman son «caractère un peu indécis». Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin. Etablir une fiche de recherche biographique, en une trentaine de lignes, prsentant brivement la jeunesse de Verne, puis ses dbuts littraires, sa rencontre avec Hetzel, ses matres en littrature, sa production littraire, sa vie d'crivain. Il fait rire jusqu’à ses proches par ses défauts de langue. — Brise N.-N.-E. assez inégale. Ce texte est extrait du roman Voyage au centre de la Terre, écrit par Jules Verne au XIX e siècle. Ils gagnent ainsi le droit de renaître, comme paraît le figurer l’éruption qui les ramène au jour, accouchement symbolique par lequel ils sont rendus à la réalité. Voyage au centre de la Terre. C'est ce genre de rencontre que Nicolas Bouvier raconte dans la suite du texte. partie 1 : situation initiale des personnages, une drôle de rencontre, - enfin de retour à la surface de la Terre, soulagés, esprit serein, - ne savent pas où ils se trouvent, mais aucune inquiétude, - endroit agréable "heureuse contrée" (l. 3), vraisemblablement en Méditerranée "oliviers" (l. 2), - enfant misérable : "espèce de petit pauvre, très misérablement vêtu, assez souffreteux" (l. 4) = termes. - évolution des personnages au terme de ce périple : le professeur, toujours aussi colérique, mais plus ouvert, n'hésite pas à user de ses connaissances pour rendre service à tout le monde, Axel, plus mature, moins craintif, et toujours aussi curieux pour les sciences, Hans, pareil à lui-même, le seul personnage qui n'a pas évolué, - ouverture sur une œuvre relatant un voyage qui a permis au héros de grandir (voir exposés), l'itinéraire suivi par les deux voyageurs Nicolas Bouvier et Thierry Vernet (, 5 J’aurai longtemps vécu sans savoir grand-chose de, Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin, Endurante, acharnée, escarbille d’un affreux matériau, plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée, dans vos parties, introduits par des connecteurs logiques : d'abord, ensuite, enfin. - émotion des personnages (partis d'Islande et arrivés en Italie) : "Le Stromboli" (l. 27) = révélation qui semble inouïe, - dernière étape du voyage qui réserve une dernière surprise. Vous êtes en mode "plein écran". Une affreuse tempête les jette sur un rivage, hanté par un troupeau de mastodontes gardé par un géant. En fait, s’agissant de l’exploration d’un non-lieu, on doit se demander si l’ailleurs visité ne représente pas davantage le temps qu’un espace. => aspect presque comique, le professeur devient la caricature du savant, contribue à lui donner une image plus positive. montre à quel point le professeur résiste quand il s'agit de partager ses connaissances. L’œuvre acquiert par là une dimension initiatique que d’aucuns n’hésiteraient pas à faire valoir par rapport à l’écrivain lui-même. Température chaude. Le, "ce qui meurt"/"ce qui vit" illustrent à quel point cette mouche tire parti de n'importe quelle situation pour nuire. Aucune leçon de géographie amusante, ici. Elle leur permet ainsi de revenir aux temps préhistoriques, aux âges primitifs. (l. 8-9). L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. Le jeu de mot "abondance"/"abandon" et l'antithèse "ce qui meurt"/"ce qui vit" illustrent à quel point cette mouche tire parti de n'importe quelle situation pour nuire. L’analyse linéaire au bac. Celui-ci est capable cependant d'en plaisanter, et de présenter avec humour son ancien bourreau. Le roman traite de la découverte d'un manuscrit runique ancien par un savant allemand qui, avec son neveu et leur guide, entreprennent un voyage vers le centre de la Terre en y entrant par un volcan islandais éteint, le Sneffels (c'est-à-dire le Snæfellsjökull). Axel Lidenbrock. C’est un des exercices clés du bac de français.. Une explication linéaire ou commentaire linéaire est l’étude d’un texte ligne par ligne, en suivant son mouvement, sa composition. Ils pénètrent alors dans un monde aussi fascinant que dangereux. Tout en s’avouant étonné par ce qu’il a vu et éprouvé, il affirme encore après son aventure: «En dépit de ce que j’ai vu, je crois et je croirai toujours à la chaleur centrale.». Il prend ainsi le contre-pied des habitudes occidentales. Ils traversent des forêts d’immenses champignons, de fougères et d’arbres primitifs, pleines d’extraordinaires fossiles. Le 24 mai 1863, le professeur Lidenbrock, minéralogiste au Johannaeum de Hambourg, et son neveu, Axel, découvrent un étrange grimoire signé d’un fameux alchimiste islandais du XVIe siècle: Arne Saknussemm. une tête humaine ! Leur débat n’a pas lieu d’être si l’on suppose que l’imaginaire est un détour nécessaire pour parvenir plus sûrement au réel. Titre de la partie 1 : Un endroit extraordinaire, Deux découvertes scientifiques très importantes, - présentation du texte + rappel de ce qui précède dans le roman. L'antithèse "pochards obligeants" (l. 6) illustre ce paradoxe. On peut relever l'adjectif "lents" (l. 1) ainsi que la mention des "six mois d'hivernage" (l. 2) qui montre que le séjour des deux hommes en Iran ne se résume pas à une étape rapide. Rapprochez la date en ouverture du récit de la date de parution du roman. «— Non, c’est naturel», lui répond Lidenbrock. marquent une avancée dans le développement. Vous proposerez un commentaire linéaire et organisé de ce texte, afin de montrer en quoi un fait apparemment mineur peut revêtir une grande importance. Le personnage du savant, tel que l’incarne Lidenbrock, ne fait rien pour lever cette ambiguïté. En premier lieu, je vais analyser la manière dont Nicolas Bouvier donne une vision personnelle du voyage. Je montrerai d’abord comment le narrateur introduit de façon habile le sujet dont il va traiter (du début à la ligne 11), puis j'analyserai l’art du portrait (de la ligne 12 à la fin). Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre. Ces petits détails, loin d'être ennuyeux, apportent du piquant au voyage, comme le souligne le jeu de mots ces "menus changements qui changent tout" (l. 3). cisent. Liste des commentaires composés et lectures linéaires : Un commentaire composé est l’étude personnelle et argumentée d’un texte dans le but de dégager ses intentions, ses effets et sa spécificité. On est frappé par sa naïveté, quand il s’engage dans la quête la plus insensée sur la foi d’un manuscrit aux origines incertaines. L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. de Jules Verne. Voyage au centre de la Terre – Parcours : science et fiction. : imaginez que vous êtes un détective qui doit relever et analyser tous les indices, sans rien laisser de côté ! Cela confirmait, d’ailleurs, l’indication de la boussole et notre retour involontaire au nord de la mer Lindenbrock. Le voyage change leur perception ; ils redécouvrent en quelque sorte les plaisirs simples, qui peuvent parfois échapper aux Occidentaux qui vivent dans la richesse et le superflu. Cette maladie pourrait même fournir un bon alibi pour rester tranquillement au lit comme le montre la phrase "on ne songe qu'à dormir et le lit est bon" (l. 3-4). À chaque étape, on relève de ces menus changements qui changent tout – qualité des regards, forme des nuages, inclinaison des casquettes – et, comme un Auvergnat montant Le Musée des familles. Jeudi 20 août. Auteur : Jules Verne Analyse de : David Noiret La fiche de lecture rédigée par David Noiret, maitre en langues et littératures françaises et romanes, propose une analyse détaillée du Voyage au centre de la Terre de Jules Verne, avec un résumé complet chapitre par chapitre, une étude des personnages, des clés de lecture et quelques pistes de réflexion sous forme de questions ouvertes. Ils se lancent aussitôt dans la folle entreprise, au mépris de toutes les objections scientifiques qu’elle soulève (chapitres 1-8). Cette maladie pourrait même fournir un bon alibi pour rester tranquillement au lit comme le montre la phrase "on ne songe qu'à dormir et le lit est bon" (l. 3-4). A la lecture de ce texte, on peut se demander pourquoi le portrait du professeur est mitigé. Le professeur de minéralogie Otto Lindenbrock découvre un parchemin codé, rédigé en caractères runiques islandais. Elle rend trembleur, faible, et désireux que les choses vous soient extrêmement facilitées. Tout de même, elle profite de l’idée qu’on s’en faisait. Genre apparu à la fin du XIXe siècle/début XXe siècle. par Jules Verne. (l. 25-26), crescendo dans ce texte dans l'ampleur des découvertes. Dans cet extrait, les deux hommes se trouvent en Iran ; ils font une rencontre inhabituelle pour des Occidentaux. Jean de Léry, Histoire d’u n voyage fait en la terre du Brési l, chapitre XIII, 1578. Ils y apprennent la possibilité d’atteindre le centre de la Terre. Pourtant, les dire suffit à les créer. Œuvre du domaine public. Le 24 mai 1863, un dimanche, mon oncle, le professeur Lidenbrock, revint précipitamment vers sa petite maison située au numéro 19 de Königstrasse, l’une des plus anciennes rues du vieux quartier de Hambourg. Pour finir, ils sont amenés à faire confiance à des gens inhabituels, au gré de leur rencontre. L’immense caverne envahie par les eaux sur lesquelles ils naviguent, matrice gigantesque d’une vie toujours renouvelée depuis l’aube des temps, en est l’image la plus saisissante. L'expression "impudence sinistre" la dote d'un mauvais esprit, et suppose une. Il manifeste dans tous ses actes et dans toutes ses convictions une évidente démesure. (l. 14) + "véritable accent de pitié" (l. 14), - émotion visible physiquement "mains frémissantes (l. 16), "yeux humides" (l. 16-17), "farouche" (sa nature d'avant) / "tendresse" (l. 15), de la surprise : " à ma grande stupéfaction" (l. 18), "hébété" (l. 21) +, - fait inattendu = sauvetage + métamorphose, dépôts alluvionnaires : restes organiques laissés par un fleuve, extumescence : tas qui dépasse du sol, monticule, Cuvier: musée d'histoire naturelle à Paris, fulgurant : qui contient des éclairs, étincelant, antédiluvien : très ancien (qui date d'avant le Déluge), bibliomane : rat de bibliothèque, qui aime les livres. Chapitre 1 . Ils se retrouvent ainsi, le 28 août, aux abords de l’île Stromboli, en Méditerranée, à «plus de douze cents lieues de leur point de départ». Dans la deuxième partie, je vais voir comment le sauvetage inattendu du narrateur révèle la vraie nature du professeur. ... je vous aide à booster vos notes au bac de français. Lidenbrock connaît une gloire internationale, pendant qu’Axel, mûri par l’expérience, épouse Graüben, filleule du savant (chapitres 41-45). Et l'on va au diable, sous un soleil de plomb, manger une tête de mouton au yaourt chez un vieillard qui nous reçoit en pyjama. Tout(e) seul(e) ou à deux, faire la présentation d’une œuvre qui raconte un voyage extraordinaire. Résumé. On peut dès lors se demander en quoi l'expérience racontée illustre une vision personnelle du voyage. Ces éléments n'évoquent pas de monuments grandioses que les touristes visitent habituellement quand ils vont à l'étranger. présentation du texte + rappel de ce qui précède. Voyage au centre de la Terre, de Jules Verne, a fait rêver des générations de lecteurs, apportant l'idée d'une possible exploration du centre de notre Planète. Les voici en Islande où, en compagnie de Hans, un guide dévoué et intrépide, ils s’enfoncent dans les entrailles d’un volcan éteint, le Sneffels, sur les traces d’Arne Saknussemm. - problématique : En quoi cet épisode révèle-t-il la vraie nature du professeur ? Voilà sommairement et au vrai le discours que j’ai ouï de la propre bouche d’un pauvre sauvage américain. Nous étions au bas bout de la table, au bord de l’assiette, mais bien résolus à y pêcher quelques morceaux. Il y a longtemps que le vieux a pris sa retraite. Vous étudierez d’abord la définition du voyage par le narrateur (du début à la ligne 7), puis vous analyserez l’art du portrait (de la ligne 8 à la ligne 17), enfin, vous étudierez la “morale” de cette histoire (de la ligne 18 à la ligne 21). Or, il minimise la portée de cette maladie, : l'expression "l'idée qu'on s'en faisait" (l. 2) montre que l'expérience a modifié sa perception. "à la cassure, à l'aspect, à la dureté, à la fusibilité, au son , à l'odeur, au goût d'un minéral quelconque" (l. 14-15) illustre à quel point le savant est méthodique et expert dans son domaine. - soif extrême : "l'eau fit tout à fait défaut" (l. 1), "privation d'eau" (l. 6), de la chaleur "brûlait' (l. 2), "étouffante" (l. 3). Le scepticisme d’Axel en est ébranlé, pendant que Lidenbrock se montre de plus en plus exalté (chapitres 30-40). Vous êtes en mode "plein écran". 5. 20 À nos âges c’était encore une bonne chose d’attaquer les villes par le bas. LA GRAMMAIRE, SUPPORT DE L’ETUDE DE TEXTE : comment l’étude d’un point de grammaire peut- il mettre sur la piste de la problématisation du texte ... Voici la problématique d’étude de la lecture linéaire. Cette fois nous n'en avons qu’une ; un mot pour, une tête à vendre sa mère, mais c'est un excellent homme tout plein d'un désir brouillon de débrouiller nos, un chef de la police dont il promet merveille, Et l'on va au diable, sous un soleil de plomb, manger une tête de mouton au yaourt, chez un vieillard qui nous reçoit en pyjama, , il ne connaît plus personne à la préfecture... d'ailleurs. Mon oncle, tiré de ses absorbantes idées par les incidents de ce combat, retombe dans son impatiente contemplation de la mer. Pour finir, ils sont amenés à faire confiance à des gens inhabituels, au gré de leur rencontre. Nous ne pouvons prendre pied dans l’existence qu’au terme d’un chemin passant obligatoirement par le mythe et sur lequel un père charnel ou légendaire nous a forcément précédés. 5 sur Paris, on atteint la capitale en provincial émerveillé, avec en poche, de ces recommandations griffonnées sur des coins de table par des pochards obligeants, et dont il ne faut attendre que quiproquos et temps perdu. Se poser les bonnes questions : qu'est-ce que le narrateur raconte ? Tout d'abord, les voyages les plus agréables, selon lui, se prolongent dans le temps. roche, parfum, tissu...), : spécialiste de la planète Terre (des couches rocheuses), : mensonge qui vise à faire du mal à quelqu'un. Il compare en effet les mouches d'Europe et les mouches d'Asie. Lors de l’examen, vous disposerez d’une heure pour préparer votre explication à l’aide d’un brouillon, vous présentez ensuite votre analyse pendant 20 minutes après avoir lu le texte à voix haute, puis l’examinateur vous posera des questions durant 10 minutes. Mes yeux, déshabitués de la lumière, se fermèrent brusquement. À quoi servent les atlas et les dictionnaires pour nommer des choses qui n’existeraient pas si le poète ne les avait pas dites? Nicolas Bouvier adopte alors le ton de l', du nom "haine", ou encore l'expression "les larmes aux yeux" (l. 5) qui montre la réaction épidermique du narrateur à la pensée d'une mouche. - plan : 1) situation initiale, avancée des personnages dans un paysage inédit, I) Avancée des personnages dans un paysage inédit, "magnifique ossuaire" (l. 11-12) : intérêt scientifique qui se dégage de cette expression, le narrateur : "j'étais stupéfait" (l. 13). La signature d’Arne Saknussemm les y attendait, gravée dans le roc. C’est un savantpassionné par les vieux ouvrages, et c’est un fin analyste qui adore résoudre desproblèmes. Non, il ne pense pas que des étrangers comme nous puissent loger dans une auberge du bazar... non, il ne connaît personne du côté des journaux, mais voulons-nous déjeuner avec un chef de la police dont il promet merveille ? "plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée" (l. 17), prédateur d'autant plus assuré et tranquille, (carénée) = mal construite ; seul terme positif "bien fait" associé à l'effet dévastateur de l'animal. Parfois même elle s’égare sur une fleur." D’abord je ne vis rien. Nul mot de la langue humainene rendrait mes sentiments. Voire : soit. Axel ! L'antithèse "pochards obligeants" (l. 6) illustre ce paradoxe. Les odeurs fortes, les sourires ébréchés, les bossus fraternels : bon ! est un roman où se mêlent ubiquité temporelle et imaginaire géographique. Fiche sur L'île Mystérieuse : résumé par chapitres et analyse, Fiche de lecture sur Vingt mille lieues sous les mers : résumé détaillé et analyse, Michel Strogoff de Jules Verne : résumé et analyse, Inscrivez-vous à la newsletter Interlettre et soyez informé des dernières publications du site, Fiche sur Voyage au centre de la Terre : résumé et analyse. Ni même : ni surtout. "Accumulation de savoirs n'instruit guère" Héraclite, "Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine" Rabelais, Éléments utiles de la biographie de Jules Verne, - fin du XIXe siècle, époque des grandes découvertes, - auteur des "Voyages extraordinaires", série de romans d'aventures (, - thèmes abordés : la science, l'aventure, le voyage. A mi-chemin entre le scientifique et l’imaginaire, Voyage au centre de la terre de Jules Verne (1864). L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. par Jules Verne. : n'hésitez pas à utiliser des couleurs et à surligner des éléments directement dans votre texte. Tout d'abord, je verrai comment ce portrait apporte des éléments négatifs, puis je montrerai comment, dans la deuxième partie du texte, ce portrait est finalement positif. Elles correspondent au rôle confié à l’incipit d’un roman. "ses gros yeux roulaient sans cesse derrière ses lunettes considérables" (l. 20). J’oubliais tout, et les dangers du voyage, et les périls du retour. je vais étudier la façon habile adoptée par Nicolas Bouvier pour introduire le sujet principal de ce texte : l'enfer des mouches d'Asie. Toute l’errance des trois personnages paraît en effet marquée d’une sorte de rétrogradation générale. «Je croyais assister, remarque Axel, dans quelque planète lointaine, Uranus ou Neptune, à des phénomènes dont ma nature “terrestrielle” n’avait pas conscience.».

Bruno Wolkowitch Netflix, Emmanuel De Briey, Vente Particulier Belgique, Rapatrier De L'argent Du Maroc En France, Peche Dans L'indre 37, Marie-christine Adam Famille, Restaurant La Petite Pierre, Image Du Drapeau De L'australie,